20 solutions pour réduire sa consommation d’électricité

20 solutions pour réduire sa consommation d’électricité

Facture énergétique : 20 solutions pour réduire sa consommation d’électricité

La modernité s’impose dans la vie de tous les jours des ménages français à travers une centaine d’appareils électriques qui assurent un certain confort des foyers. Avec le suréquipement, l’inattention et le gaspillage, la consommation d’électricité peut vite peser sur la facture énergétique. Cependant, quelques gestes au quotidien peuvent nous faire réaliser des économies.

Éteindre vos appareils électriques plutôt que les mettre en veille

En effet, mettre hors tension vos appareils électriques, non indispensables, plutôt que de les laisser en veille, permet de diminuer sa consommation en électricité. Adopter ces gestes éco-responsables simples vous apporte des économies allant jusqu’à 10 % sur votre facture d’électricité.

Malgré les efforts sur les réglementations européennes pour limiter la puissance des veilles des machines électriques à 0.5 W, il reste beaucoup d’anciens appareils qui consomment plus, en veille.

Choisissez les LED pour l’éclairage de votre logement

L’éclairage de son logement avec des lampes LED est une solution intelligente. En effet, les LED vous offrent un combo parfait, une consommation économique d’électricité et une durée de vie longue (jusqu’à 40.000 heures). De quoi amortir leur prix d’achat sur la durée. Et puis, les LED pour la décoration ne sont d’aucune utilité pour l’éclairage, mais consomment tout de même de l’électricité. 

Veillez à éteindre les lumières allumées inutilement

Il est avisé d’éteindre les lumières que vous n’utilisez pas en vous déplaçant d’une pièce à l’autre dans votre logement, ça vous évitera de la consommation d’électricité inutile. Également, vous pouvez retarder l’allumage de la lumière en plaçant votre bureau ou votre canapé près des fenêtres.

Électroménagers utiliser le mode « Eco » du lave-linge ou du lave-vaisselle

Électroménagers: utiliser le mode « Eco » du lave-linge ou du lave-vaisselle

Le programme « Eco » figurant sur certains électroménagers, notamment le lave-linge et le lave-vaisselle, vous permet d’économiser sur le chauffage de l’eau qui consomme beaucoup d’énergie sur un cycle de lavage. 

Démarrer votre lave-linge ou lave-vaisselle que s’ils sont pleins

Un cycle de lavage d’un lave-linge à moitié plein consomme autant d’électricité que lorsqu’il est plein. Alors privilégiez un lavage avec un tambour plein de linge.

De même pour le lave-vaisselle, utilisez votre machine que si elle est totalement remplie.

Éviter le sèche-linge quand il fait beau pour sécher votre linge

Le sèche-linge est un électroménager énergivore (environ 200kWh / an). Autant profiter du beau temps pour faire sécher votre linge et ne pas utiliser votre machine systématiquement.

Veillez à bien essorer votre linge avec votre lave-linge, c’est plus économique que si vous comptez sur votre sèche-linge pour le faire.

Utiliser les couvercles quand vous utilisez les casseroles pour cuisiner

Pour faire mijoter vos repas dans vos casseroles, n’oubliez pas d’utiliser des couvercles dessus, ça permet de cuire vos aliments ou de bouillir l’eau plus rapidement, ainsi vous économisez jusqu’à 25% d’énergie électrique. 

Adapter la taille de la télé à votre salon

Une télé proportionnellement trop grande pour un salon est inutile, d’autant plus qu’elle consomme beaucoup plus qu’une télé à taille adaptée. Une TV de 160 cm consomme 3 à 4 fois plus qu’une TV de 80 cm.

Débrancher votre ordinateur et votre console de jeux quand vous ne les utilisez plus

Ces appareils sont souvent laissés allumés, en pause comme en veille, et continuent à faire tourner votre compteur d’électricité inutilement. Les éteindre totalement qu’on ne s’en sert plus vaut mieux que de les laisser toujours branchés.

Éteindre la box en dehors des heures où vous en avez besoin

La consommation en électricité de la box est estimée à 200 kwh par an. Pensez à éteindre ces appareils, souvent allumés 24h/24, et épargnez-vous une consommation d’électricité en dehors de vos besoins.

Vérifiez la classe énergétique des appareils électriques avant l’achat

Vérifiez la classe énergétique des appareils électriques avant l’achat

Tout appareil électrique doit être muni d’une étiquette indiquant sa classe énergétique. En effet, cette étiquette affiche une classification de A jusqu’à G, avec une variation d’économie d’énergie de l’ordre de 15 à 20%.

Economiser de l’électricité en économisant sur l’eau chaude

En période d’absence prolongée, n’oubliez pas d’arrêter le ballon d’eau chaude. Et puis, en plaçant le mitigeur au milieu, vous utilisez une eau tiède qui va faire fonctionner le chauffe-eau inutilement.

Ajuster le ballon d’eau chaude électrique à la température idéale

La température idéale pour chauffer l’eau est entre 55°C et 60°C, cela vous permet de limiter la consommation d’électricité et le développement des bactéries pathogènes par la même occasion.

Calorifuger les tuyaux et le ballon d’eau chaude

Dans le cas où le ballon d’eau chaude est installé dans un garage ou une cave, vous pouvez le couvrir, les tuyaux avec, avec un isolant qui permet de maintenir la chaleur plus longtemps et éviter le surplus d’électricité. 

Contrôler la température du chauffage pièce par pièce

Avoir à chauffer toute la maison uniformément est inutile, autant contrôler le chauffage en fonction des pièces dans le logement. Régler le chauffage à 20°C dans les pièces à vivre et à 17°C dans les chambres. Idéalement vous pouvez investir dans une tête thermostatique connectée (lien vers l’article : tête thermostatique connectée).

Bloquer les entrées d’air froid

Essentiellement, il faut empêcher le passage d’air froid des pièces non chauffées vers les pièces chauffées, aussi en fermant les portes donnant sur l’extérieur. 

Pensez à baisser le chauffage dans votre absence

Lors de votre absence, pensez à réguler la température de votre logement à la baisse pendant la journée. Encore, il est nécessaire de mettre votre système en position hors-gel si vous vous absentez plusieurs jours. Enfin, la domotique (lien vers l’article : Domotique) pourrait vous être d’une grande utilité pour gérer le chauffage à distance.  

Maintenir la chaleur à l’intérieur de votre logement

Pour conserver la chaleur à l’intérieur, baisser les volets à la tombée de la nuit et tirer les rideaux, ainsi vous évitez la déperdition de la chaleur par les vitres. 

Installer un chauffage à bois comme système d’appoint efficace

Vous pouvez opter pour un poêle à bois, une énergie renouvelable et efficace pour chauffer votre logement tout en diminuant votre facture d’électricité pour le chauffage.  

Bien isoler son logement

À neuf comme en rénovation, prévoyez de réaliser des travaux d’isolation du toit, des murs du plancher bas, ainsi que les fenêtres afin de maximiser votre confort énergétique.

Filiale Plénitude : ENI s’oriente vers l’énergie verte

Filiale Plénitude : ENI s’oriente vers l’énergie verte

Le groupe pétrolier italien ENI emprunte la voie verte des énergies renouvelables, à l’instar de TotalEnergies qui a franchi le pas au printemps 2021. Cette action a pour objectif de proposer une offre énergétique à bas carbone, baptisée ENI Plénitude, en exploitant l’énergie solaire et l’énergie éolienne. 

ENI Plénitude devient une filiale indépendante qui fera son entrée en bourse dans l’année 2022, et restera tout de même une propriété du groupe ENI. 

ENI, précurseur d’offre énergétique verte cotée en bourse

Avec l’annonce de sa filiale verte ENI Plénitude, le pétrolier italien ENI a exprimé sa volonté de départager ses activités en énergies renouvelables de ses offres énergétiques classiques, notamment les hydrocarbures. À travers cette démarche, ENI souhaite mettre en avance son engagement dans la transition énergétique, et ainsi offrir à ses abonnés des alternatives en énergies vertes tout en réduisant son offre en énergies fossiles.

En séparant son activité dans l’énergie renouvelable de sa principale activité, ENI devient le premier fournisseur d’énergie à se doter d’une filiale indépendante, proposant uniquement des offres énergétiques renouvelables, qui sera cotée en bourse. 

ENI Plénitude : l’introduction en bourse

Effectivement, le PDG d’ENI a fait l’annonce le 22 novembre 2021 de l’introduction de sa nouvelle filiale ENI Plénitude en bourse courant 2022. L’offre sera axée exclusivement sur les énergies renouvelables, la recharge de véhicules électriques et les offres d’énergie aux particuliers. Près de 2000 salariés sont prévus pour la mise en marche de la filiale verte.

ENI a annoncé, en outre, un endettement nul à la création de sa filiale ENI Plénitude et qui a pour objectif la commercialisation d’une énergie complètement décarbonée à l’horizon de 2040. Selon l’estimation de son PDG, le fait d’être libéré de toute dette, la nouvelle filiale sera en mesure de fournir une énergie 100% sans carbone d’ici 2040. Le groupe ENI conservera 70% des parts de sa filiale verte.

Avec les énergies renouvelables : ENI diversifie son offre énergétique

Par le lancement d’ENI Plénitude, le groupe italien veut s’assurer un avenir stable en diversifiant son offre d’énergie, principalement basée sur l’activité pétrolière. En investissant sur les énergies renouvelables, ENI adopte une transformation vers la production multi-énergies. Un choix stratégique pour la concurrence avec les autres fournisseurs, la diversification de sources de revenus, mais aussi pour redorer son blason auprès du grand public.

Le groupe pétrolier italien ENI (Ente Nazionale Idrocarburi), s’affiche aujourd’hui dans le top 10 des groupes pétroliers dans le monde en termes de chiffre d’affaires. En activité depuis un demi-siècle (création en 1953), est l’enseigne historique italienne des activités pétrolières, notamment l’exploration, la production et la distribution de pétrole et de gaz naturel. Le groupe ENI opère également dans l’industrie pétrochimique, la production et la distribution de gaz et d’électricité aux particuliers et aux professionnels, notamment en France.

Nouvelle image pour de nouvelles ambitions

ENI Plénitude est le cœur de la stratégie du groupe pétrolier italien pour la décarbonisation de l’offre énergétique. Ce nouvel arrivant s’appuie sur la forte expérience d’une organisation structurée, l’indépendance de l’accès aux marchés financiers ainsi que la disponibilité immédiate de liquidité générée par les offres d’énergies auprès de ses clients. Cela constitue une base solide pour le groupe ENI pour relever le défi de la transition énergétique.

En outre, l’emblème du fournisseur d’énergie ENI ‘le chien à six pattes crachant du feu’ bénéficie d’un lifting, en remplaçant le feu par un soleil en signe pour l’énergie solaire et en adoptant le vert et l’orange comme code couleur au lieu du noir, rappelant ainsi l’orientation de la filiale vers l’énergie verte. Cette représentation annonce la couleur des ambitions d’ENI Plénitude.

Energie renouvelable : ENI Plénitude vise l’extension dans toute l’Europe

Fusion des branches du gaz et de l’électricité en ventes au détail avec la fourniture d’énergies renouvelables, tels sont les traits du projet global de la compagnie ENI qui vise à s’étendre à travers toute l’Europe.

Le fournisseur d’énergie ENI a pour objectifs :

  • Atteindre les 11.5 millions de clients d’ici 2025 et plus de 15 millions de clients pour l’année 2030.
  • Augmenter sa capacité de production en énergie renouvelable à hauteur de 6 gigawatts d’ici 2025 et jusqu’à 15 GW en 2030.
  • Installer plus de 31 milles points de charge pour les véhicules électriques à travers l’Europe d’ici 2030.

Projets divers pour étoffer son offre énergétique

Le groupe ENI prévoit de lancer divers projets dans l’objectif de proposer une offre énergétique complète.

L’énergie photovoltaïque

Avec le rachat de la société grecque Solar Konzept Greece (SKGR), ENI acquiert un atout pour la production de l’énergie solaire. En effet, la société SKGR est spécialisée dans l’installation de centrales photovoltaïques, et du coup ENI marque son entrée dans le marché local des énergies renouvelables.   

L’énergie éolienne

En novembre 2021, ENI confirme sa présence dans le marché de l’éolien en mer du nord en s’associant avec SSE et Equinor pour réaliser le projet de la plus grande ferme éolienne en mer au monde, précisément au large du Royaume-Uni. La participation d’ENI est à hauteur de 20% du projet, appelé Dogger Bank qui fournira 3,6 GW d’ici 2026.

Points de recharge pour véhicules électriques

Un accord entre Be Charge, filiale d’ENI pour le déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques, et son homologue Enel X, va permettre d’élargir leurs réseaux de bornes de recharge grâce à l’interopérabilité des systèmes. Ainsi les clients des deux enseignes pourront bénéficier des services d’une infrastructure en commun d’environ 20.000 points de recharge dans tout le territoire transalpin.  

Projet de rénovation énergétique en France

ENI figure parmi les acteurs de la rénovation énergétique en France. En effet, le fournisseur d’énergie italien propose une prime éco énergie Prim’Eni qui permet de subventionner des travaux de rénovation totale ou partielle visant à : 

  • Baisser sa facture énergétique
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère
  • Améliorer le confort thermique de sa maison avec des travaux d’isolation ou le remplacement de système de chauffage efficient

Tarifs réglementés du gaz : une baisse de 16,4% en Mars? 

Chaque rendez-vous mensuel, la commission de régulation de l’énergie (CRE) vient aux nouvelles des évolutions des prix des énergies. La dernière publication concerne les évolutions des prix du gaz, notamment le tarif réglementé de vente de l’énergie  (TRV) attendu au 1er mars 2022. En effet, sans la réglementation du bouclier tarifaire sur le gel des prix du gaz, les TRV auraient baissé de 16,4% en moyenne. 

Évolutions des prix en mars 2022 : qu’en est-il ? 

Baisse de 16,4% sur le gaz en mars ? 

2021 était le témoin de nombreuses hausses dans le secteur de l’énergie, notamment la flambée du tarif réglementé du gaz qui a impacté la facture des ménages à plusieurs reprises : +9,96% en juillet, +5,3% en août, +7,9% en septembre et pour finir +12,6% en octobre.

Avant que ça devienne incontrôlable, il a fallu agir pour éviter d’autres hausses plus soudaines. D’où la résolution du Premier Ministre Jean Castex pour la mise en place d’un « bouclier tarifaire » qui consiste au gel des tarifs réglementés du gaz. Cette opération a pour objectif de lisser les prix au fil du temps. En effet, grâce à cette manœuvre les experts laissent envisager une baisse des prix du gaz au printemps.

Effectivement, le barème des TRV aurait entraîné une diminution jusqu’à 16,4% en mars 2022 suite à cette mesure. Cependant, ça reste insuffisant pour endiguer la hausse des prix en octobre 2021.

La facture énergétique : source anxiogène pour les ménages

Effy, un expert œuvrant dans la rénovation thermique, a mené une étude sur la consommation énergétique auprès des ménages français. L’étude révèle que 55% des ménages, qu’Effy a enquêté auprès d’eux, expriment leur crainte de ne plus y arriver à payer leurs factures énergétiques. Ce constat laisse présager une précarité énergétique qui va gagner du terrain dans les mois à venir.

Hausse de la facture du gaz : comment ménager ses dépenses énergétiques ?

Souscrire la bonne offre de gaz

Le prix du gaz n’a jamais été aussi élevé pour les ménages, et ce malgré le gel des tarifs réglementés du gaz. Pour se prémunir des éventuelles hausses dans l’avenir, les consommateurs peuvent opter pour des offres à prix fixe ou encore à prix indexé, garantissant une remise sur le prix du kWh par rapport aux tarifs réglementés. N’hésitez pas à comparer les contrats d’énergie (lien vers le comparateur du site) fournis par la concurrence. 

Investir dans une tête thermostatique connectée

Le chauffage représente un poste de dépense important sur votre facture énergétique. Grâce à la domotique, en utilisant une tête thermostatique connectée sur les différents radiateurs dans votre logement vous pouvez réaliser des économies d’énergie allant jusqu’à 30% par an.

3 avantages à installer une tête thermostatique connectée chez soi

3 avantages à installer une tête thermostatique connectée chez soi

Avoir un système de chauffage performant est primordial pour chauffer efficacement son logement. Également, installer un système intelligent, comme une tête thermostatique connectée à son chauffage, permet de maîtriser sa consommation énergétique en plus de son confort thermique chez soi. Nous partageons avec vous trois avantages à en tirer en réalisant une mise à niveau de votre installation.

Profitez d’un outil intelligent pour réguler la température chez vous pièce par pièce

La domotique pensée au système de chauffage par le biais d’une tête thermostatique connectée qui vient remplacer votre robinet thermostatique classique (réglable manuellement) vous apporte des avantages indéniables, notamment l’amélioration de votre confort thermique.

Pour la mise en place, il suffit de procéder à l’installation de la vanne connectée à la place de votre ancien équipement sur le radiateur. Cette opération ne requiert pas d’expertise technique, vous pouvez l’effectuer vous-même en suivant le manuel fournit avec l’objet connecté. Généralement, avec une compatibilité étendue, votre nouveau robinet thermostatique connecté peut se visser sur tout type de radiateur à eau chaude, et ce, peu importe l’énergie utilisée.

Une fois installé, votre appareil domotique peut se piloter à distance avec votre smartphone ou de manière automatisée. Grâce à la technologie tout-en-un embarquée dans votre robinet thermostatique connecté, vous pouvez contrôler la température de votre logement.

Si votre maison est dotée d’un système domotique, pensez à vérifier la compatibilité de la tête thermostatique connectée avec votre système dans l’objectif de l’intégrer au large panel de fonctionnalités offertes par la domotique.

Maitrisez votre consommation d’énergie en toute tranquillité

Quasiment tous les équipements dans une maison sont devenus automatisées, notamment grâce à la domotique qui nous permet certes d’optimiser notre temps, mais aussi de réduire nos dépenses énergétiques.

En effet, le robinet thermostatique connecté, tout comme d’autres appareils domotiques, nous permet de contrôler la consommation d’énergie de notre chauffage et faire des économies.

Effectivement, avec un smartphone vous pouvez gérer le fonctionnement de votre radiateur grâce à la vanne connectée et le piloter à distance. Cet appareil connecté vous apporte une transparence sur votre consommation énergétique pour le chauffage. Ainsi, ce sont des données importantes en plus des conseils fournis par la tête thermostatique connectée afin d’ajuster la configuration de chauffage pour chaque pièce dans la maison.

D’autres éléments peuvent s’ajouter au dispositif du robinet thermostatique, notamment des capteurs qui ajoutent de la précision et ainsi d’autres options de paramétrage de votre chauffage, comme la gestion du débit de l’eau pour augmenter ou baisser la température automatiquement.

Réalisez des économies sur votre facture énergétique

Avec la vanne connectée de votre chauffage vous gagnez en efficacité par la régulation automatique des températures du logement, et ainsi la maitrise de votre consommation énergétique. Par conséquent, vous réalisez des économies sur votre facture énergétique en mettant un terme au gaspillage.

L’adoption de cette solution est un investissement important, surtout si vous souhaitez la généraliser sur l’ensemble des radiateurs dans votre maison. La tête thermostatique connectée vous coutera de 70€ à 90€ l’unité selon le fabricant. Néanmoins, vous réaliserez de véritables économies sur le long terme.

En installant ces vannes connectées à votre système de chauffage, il est possible de réaliser des économies allant jusqu’à 30% sur l’année. En outre, vous pouvez vous octroyer une aide de l’État pour vous aider à financer votre robinet thermostat connecté. Pour ce faire, vous pouvez vérifier votre éligibilité au programme « coup de pouce Thermostat avec régulation performante » mis en place par le ministère de la transition écologique. 

Les démarches à suivre pour l’électricité et le gaz naturel avant le déménagement

Les démarches à suivre pour l’électricité et le gaz naturel avant le déménagement

Certaines démarches sont nécessaires à mener avant le déménagement, d’autres sont à effectuer le jour de l’emménagement. Retrouvez toutes les informations utiles concernant votre électricité et votre gaz.

Les démarches à effectuer avant le jour du déménagement

  • Informer vos fournisseurs d’énergies

Une fois la date du déménagement fixée, vous êtes amené(e) à la communiquer à vos fournisseurs d’énergie et de gaz naturel. Il est nécessaire que vous effectuiez cette formalité, sans quoi, vous demeurerez débiteur des factures d’énergie jusqu’à l’arrivée d’un nouvel occupant déclaré.

Afin de procéder à la résiliation de votre ancien contrat, vous devez contacter vos fournisseurs au numéro que vous trouvez mentionné sur vos factures afin de prendre un rendez-vous de résiliation gratuit. Un agent du gestionnaire de réseau se déplacera alors chez vous pour relever les chiffres du compteur et contrôler les installations existantes.

Attention : Vous devez impérativement être présent lors du rendez-vous. Toutefois, si en votre absence le compteur est inaccessible, vous pourrez obtenir un deuxième rendez-vous payant.

D’autre part, si vous avez modifié la date du déménagement, vous serez dans ce cas obligé(e) d’en informer vos fournisseurs.

Vérifier le raccordement au gaz

  • Vérifier le raccordement au gaz et à l’électricité dans le nouveau logement

Lorsque vous emménagez dans une nouvelle maison récemment construite, il est important de demander les certificats de conformité de toutes les installations intérieures, notamment celles de l’électricité et du gaz.

En effet, le recours à cette démarche doit être fait avant d’effectuer toute demande de raccordement au réseau d’électricité et de gaz auprès du/des fournisseur(s). En revanche, cette obligation ne s’impose pas à vous au cas où le promoteur immobilier s’en est déjà chargé.

Si vous emménagez dans un appartement, qui se trouve au sein d’un immeuble collectif, n’hésitez pas à noter les références des compteurs liés à cet appartement.

Ces informations vous seront indubitablement requises par votre fournisseur d’énergie. A titre informatif, pour un transfert EDF, le délai de raccordement est d’environ 5 jours ouvrés.

Sachez que les travaux de raccordement nécessitent souvent un peu de temps pour qu’ils soient achevés. Il est alors préférable de solliciter les fournisseurs d’électricité et de gaz de votre choix, au moins 15 jours avant votre emménagement afin de souscrire à un contrat. Vous pouvez également demander l’aide gratuite des concierges de Conciergerie Déménagement afin de faciliter toutes vos démarches de déménagement.

Démarches le jour du déménagement

Les démarches à effectuer le jour du déménagement

Si vous n’arrivez pas à obtenir un rendez-vous de résiliation, vous devrez vous-même effectuer la relève des chiffres des compteurs de votre ancienne habitation. Cette information doit ainsi être transmise par téléphone à votre fournisseur d’énergie. 

Si vous n’avez toujours pas choisi votre fournisseur d’énergie , nous vous conseillons de consulter le comparateur J’économise sur mon énergie pour trouver l’offre qui vous convient le mieux. Des professionnels seront à votre écoute pour étudier vos besoins et vous guider à choisir votre fournisseur d’énergie. Ils s’attachent également à vous accompagner jusqu’à la finalisation de votre contrat.

Les démarches à effectuer dans le nouveau logement

  • Si l’énergie n’est pas coupée

Si vous avez souscrit à un contrat d’énergie, et qu’au jour de votre emménagement vous constatez que l’énergie n’est pas encore coupée, relevez tout simplement les chiffres des compteurs et communiquez-les par la suite à votre fournisseur. Ces informations seront notées afin d’établir vos futures factures d’énergie.

  • Et si l’énergie est coupée ?

Si à l’emménagement, vous découvrez que le gaz et l’électricité ne sont pas encore en service, vous serez amenés à attendre la date de mise en service arrêtée avec le fournisseur.

Si le temps d’attente vous paraît trop long, vous pouvez réclamer une mise en service express. Dans ce cas, vous aurez l’énergie dans un délai qui ne dépasse pas les 48 heures. Cependant, cette démarche « d’urgence » n’est pas gratuite.

 

 

Comment réduire vos factures d’électricité ? 10 Conseils en 2022

Comment réduire vos factures d’électricité ? 10 Conseils en 2022

Afin de faire des économies d’électricité, il est essentiel de bien maîtriser sa consommation d’énergie. Alors si quelques réflexes simples permettent de vous aider à consommer mieux et moins, d’autres stratégies de gestion de consommation électrique sont à adopter au plus vite pour payer moins cher et faire baisser vos factures d’électricité.

1- Comparer les prix de l’électricité

Baisser la facture d’électricité n’est pas forcément se priver ou renoncer à votre confort. Pour payer le kilowattheure moins cher, vous pouvez changer de fournisseur d’électricité et optez ainsi pour des formules plus intéressantes et avantageuses, sans pour autant changer vos habitudes.

Pour se faire, pensez à comparer les fournisseurs d’électricité afin de sélectionner l’offre d’électricité la plus adaptée à votre consommation ainsi qu’à votre budget.

Éteindre les appareils en veille

2- Éteindre les appareils en veille

Les appareils électriques laissés en veille consomment de l’énergie et ont une répercussion conséquente sur nos factures d’électricité. Alors, il est primordial de les éteindre complètement. En effet, vous devez débrancher les prises électriques ou encore vous pouvez installer un système coupe-veille. C’est ainsi que vous pourrez faire des économies d’énergie et réduire la facture d’électricité d’environ 11 %.

 3- Éteindre la lumière quand on sort d’une pièce

Éteindre la lumière lorsqu’on quitte une pièce est un éco-réflexe très simple mais aussi très important pour économiser l’électricité. Ce geste doit être adopté de manière systématique et enseigné dès le plus jeune âge, afin que les enfants apprennent eux aussi à faire des économies d’électricité.

4- Profiter plus longtemps de la lumière du jour

Pendant l’été, le soleil se couche tard. C’est l’occasion parfaite pour continuer à bénéficier de la lumière naturelle plus longtemps dans la journée, sans allumer les lampes de votre intérieur. Ainsi, en laissant les fenêtres ouvertes, vous profitez d’un joli éclairage naturel.

Profiter plus longtemps de la lumière du jour

5- Baisser la température de l’eau chaude

Baisser la température de votre chauffe-eau électrique constitue un excellent moyen pour réduire votre facture d’énergie. En effet, quelques degrés de moins permettent d’économiser considérablement de l’électricité, et cela sans pour autant toucher à votre confort pendant la douche.

6- Baisser la température des radiateurs

Diminuer le robinet thermostatique des radiateurs est aussi une bonne pratique pour réduire la facture d’électricité. En effet, baisser l’air intérieur de quelques degrés permet d’atténuer la consommation électrique des radiateurs. Cela se fera indubitablement ressentir sur votre facture d’électricité annuelle en la faisant baisser de 7 %.

7- Opter pour le lavage à froid

La machine à laver représente l’un des appareils électriques qui consomment le plus dans un foyer. Dans la majorité des cas, les vêtements ne nécessitent d’être lavés à plus de 40 °C, un cycle à froid sera suffisant afin d’éliminer les taches mineures ainsi que les mauvaises odeurs. Privilégiez donc un lavage à 30 °C ou moins, et ce dans le but de faire des économies d’électricité.

8- Remplacer les anciens appareils électriques

Afin de réduire votre facture d’électricité, il est conseillé d’installer au sein de votre logement des équipements moins énergivores. Certains appareils électroménagers qui datent de plus de 10 ans consomment beaucoup d’électricité. A ce propos, choisissez des réfrigérateurs, des lave-linge, des sèche-linge, des fours électriques ou encore des micro-ondes moins énergivores.

Remplacer les radiateurs énergivores

9- Remplacer les radiateurs énergivores

Il existe des radiateurs électriques qui consomment plus d’énergie que d’autres. Alors, pensez à remplacer vos anciens radiateurs et sélectionnez des modèles économes qui vous permettent de baisser votre facture d’électricité et faire d’importantes économies.

10- Faire installer un thermostat

Si vous souhaitez réaliser d’économies d’énergie, il convient de maîtriser le coût du chauffage. En effet, celui-ci représente près de 60 % du budget d’un ménage. En faisant poser un thermostat d’ambiance connecté, vous bénéficiez de plus de confort au sein de votre maison et vous économisez à coup sûr de l’électricité.